Ayant voulu faire tourner le moteur sans avoir mis les ailes, le fuselage a oscillé et un des haubans en CAP a cassé. Les brasures fragilisent les CAP.

ARN_2037

Quitte à refaire le haubanage, autant qu'il soit réalisé comme le vrai, c'est à dire, avec des cables et des tendeurs.

Mais Ici, on ne va pas les faire entièrement avec des cables car il faudrait tout redémonter : moteur, réservoir, allumage.... pour dégager le train et souder des pattes de fixation. Alors, tant que les parties suppérieures tiennent, on va les conserver.

Il est évident que si l'on est en train de construire pour la première fois, il faudra prévoir d'origine ces pattes de fixation.

 

Il faut donc commencer par fabriquer une pièce en acier.

ARN_2036

Que l'on perce à 3mm.

ARN_2039

Et que l'on brase sur les morceaux de CAP encore en bon état....

ARN_2042

Perçage à 3mm pour la fixation de hauban.

ARN_2047

ARN_2048

La fixation et la chappe

ARN_2055

Une tige filetée est fixée avec du frein filet "fort".

ARN_2059

ARN_2061

Voilà le résultat avec les trois haubans inférieur. Les hauban suppérieur restent en CAP, ils seront remplacés par des cables le jour où ils casseront.

ARN_2076

ARN_2078

.